diplômé

diplômé

diplôme [ diplom ] n. m.
• 1721; diplomat « décret » 1617; lat. diploma, mot gr. « papier plié en deux »
1Hist. Pièce officielle établissant un droit, un privilège. 1. acte, charte, patente. Diplôme impérial, royal. Déchiffrer de vieux diplômes, établir leur authenticité ( diplomatique [I, 2o], paléographie) .
2(1829) Cour. Acte qui confère et atteste un titre, un grade. Diplôme d'enseignement; diplôme de bachelier, de licencié. agrégation, baccalauréat, brevet, certificat, doctorat, licence, maîtrise , mastère, maturité(Suisse);fam. parchemin, peau (d'âne). Diplômes exigés pour obtenir un poste. Il n'a aucun diplôme. Énumérer ses titres et diplômes sur son curriculum vitæ. — (En France) Diplôme d'État; diplôme d'Université (D. U.). Diplôme universitaire de technologie (D. U. T.). Anciennt Diplôme d'études supérieures (D. E. S.), qui s'obtenait après la licence, remplacé par des diplômes de 3e cycle (D. E. A., D. E. S. S.). Diplôme universitaire d'études littéraires (D. U. E. L.), scientifiques (D. U. E. S.), remplacés par le Diplôme d'études universitaires générales (D. E. U. G.). Diplôme d'études approfondies (D. E. A.). Diplôme d'études supérieures spécialisées (D. E. S. S.). Diplôme d'infirmière; d'interprète.
Diplôme d'honneur, décerné à un exposant. ⇒ médaille, prix.
Écrit attestant un diplôme. « Un diplôme encadré de noir » (Bosco).
3Examen, concours que l'on passe afin d'obtenir un diplôme. Se présenter à un diplôme. Passer un diplôme.

diplôme nom masculin (bas latin diploma, du grec diplôma, objet plié en deux) Pièce émanant de l'autorité légale et destinée à conférer, établir ou confirmer un droit ou un titre : Diplôme de bachelier, de docteur. Acte solennel qui émanait d'un souverain ou d'un grand feudataire, et authentifié par un sceau. Document qui sanctionne la formation du premier degré de l'enseignement militaire supérieur. ● diplôme (citations) nom masculin (bas latin diploma, du grec diplôma, objet plié en deux) Paul Valéry Sète 1871-Paris 1945 Je n'hésite pas à le déclarer, le diplôme est l'ennemi mortel de la culture. Variété, le Bilan de l'intelligence Gallimarddiplôme (difficultés) nom masculin (bas latin diploma, du grec diplôma, objet plié en deux) Orthographe Avec un accent circonflexe sur le o, comme diplômer, mais à la différence de diplomate, diplomatie, diplomatique. ● diplôme (expressions) nom masculin (bas latin diploma, du grec diplôma, objet plié en deux) Diplôme d'études approfondies (D.E.A.), diplôme national du troisième cycle de l'enseignement supérieur qui sanctionne une année consacrée à des enseignements théoriques et à une initiation aux pratiques de la recherche. (Il donne droit au grade de mastaire.) Diplôme d'études supérieures spécialisées (D.E.S.S.), diplôme national qui prépare, en un an d'études de 3e cycle de l'enseignement supérieur, à l'entrée dans la vie professionnelle. (Il donne droit au grade de mastaire.) Diplôme d'études universitaires générales (D.E.U.G.), diplôme national qui sanctionne le premier cycle des études universitaires. Diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques (D.E.U.S.T.), diplôme national qui sanctionne un premier cycle de formation scientifique et professionnelle. Diplôme universitaire de technologie (D.U.T.), diplôme de l'enseignement supérieur sanctionnant une formation générale et professionnelle de deux ans dispensée dans les instituts universitaires de technologie (I.U.T.). Diplôme d'université, diplôme dont l'organisation est laissée à un établissement universitaire et qui sanctionne un enseignement propre à cet établissement. Diplôme militaire, à Rome, livret formé d'un diptyque de bronze qui attestait la mise à la retraite du soldat et les privilèges que l'empereur lui octroyait. (Les soldats des troupes auxiliaires étaient assurés par ce document d'accéder à la citoyenneté romaine.) ● diplôme (synonymes) nom masculin (bas latin diploma, du grec diplôma, objet plié en deux) Pièce émanant de l'autorité légale et destinée à conférer, établir...
Synonymes :
- parchemin (familier)

diplôme
n. m.
d1./d Titre ou grade, généralement délivré par un établissement d'enseignement à la fin d'un cycle d'études. Diplôme de bachelier. Diplôme de l'école des hautes études commerciales.
|| Examen nécessaire à l'obtention d'un diplôme. Passer un diplôme.
d2./d Certificat écrit attestant l'obtention d'un diplôme. Photocopie d'un diplôme.

⇒DIPLÔME, subst. masc.
A.— HIST. Pièce officielle (primitivement pliée en deux et scellée) émanant d'une autorité souveraine, établissant un droit, un privilège. Diplôme impérial, pontifical, seigneurial; diplôme sur papyrus, sur parchemin, authentiqué par un sceau; déchiffrer de vieux diplômes. Synon. acte, bulle, charte, lettres patentes. L'abside septentrionale des basiliques latines renferma primitivement les chartes et diplômes, aussi bien que les livres sacrés (LENOIR, Archit. monast., 1856, p. 375). Les diplômes royaux mérovingiens parvenus jusqu'à nous sous la forme originale sont au nombre d'une quarantaine (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 640). Cf. diplomatique1 ex.
B.— Moderne
1. Titre, grade émané d'une université, d'une faculté, d'une société savante, d'un corps, d'une école publique, etc., pour attester les connaissances et les aptitudes de quelqu'un. Diplôme de licencié, d'agrégé, de docteur d'État; diplôme de secouriste, de sauveteur, de guide; diplôme du Conservatoire, de l'École polytechnique, de l'École des arts et métiers. Je reviendrais à Paris pour m'y enfariner de grec et de latin autant qu'on l'exige et bâté enfin d'un diplôme de professeur, entrer dans la carrière (M. DE GUÉRIN, Corresp., 1837, p. 272). Nanti de diplômes sans valeur (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p. 227). Il paraît que tu deviens un grand savant et que tu accumules diplômes sur diplômes (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p. 78) :
1. Disons-le : l'enseignement a pour objectif réel, le diplôme. Je n'hésite jamais à le déclarer, le diplôme est l'ennemi mortel de la culture. Plus les diplômes ont pris d'importance dans la vie, (...) plus le rendement de l'enseignement a été faible.
VALÉRY, Variété III, 1936, p. 275.
SYNT. Diplôme universitaire; diplôme de premier, de deuxième, de troisième cycle; diplôme d'État; diplôme d'études universitaires générales (D.E.U.G.); diplôme universitaire d'études littéraires (D.U.E.L.); diplôme universitaire d'études scientifiques (D.U.E.S.); diplôme de licencié ès sciences, ès lettres, ès sciences physiques, ès sciences naturelles; diplôme d'État de docteur ès lettres, ès sciences, en médecine; diplôme d'État de docteur- vétérinaire, de chirurgien-dentiste, de pharmacien, de conseiller d'orientation professionnelle; diplôme d'infirmière, de sage-femme, d'interprète; diplômes exigés pour l'admission à des études supérieures, pour l'obtention d'un poste. Candidats, aspirants à un diplôme; attribution, délivrance d'un diplôme; préparation, obtention, possession d'un diplôme; détenteur, titulaire d'un diplôme; études, enseignement sanctionné(es) par un diplôme. Préparer, postuler un diplôme; conférer, délivrer, décerner, octroyer un diplôme; obtenir, décrocher un diplôme; posséder un diplôme; avoir son diplôme en poche; n'avoir aucun diplôme; justifier, être pourvu, être titulaire du diplôme de.
Vx. Diplôme d'études supérieures (D.E.S.) et absol. diplôme. Diplôme décerné sur présentation d'un mémoire à des licenciés se destinant à l'agrégation. Diplôme d'études supérieures en philosophie, en langues classiques, en langues étrangères vivantes, en histoire, en géographie, en lettres modernes, en art et en archéologie, en mathématiques, en sciences physiques, en sciences naturelles, de lettres modernes, de droit privé. Cette majoration est fixée à (...) du maximum des points des épreuves écrites pour les candidats pourvus d'un diplôme d'études supérieures obtenu avec la mention « très bien » (Encyclop. éduc., 1960, p. 372).
P. méton.
♦ L'examen, le concours auquel on doit se présenter pour obtenir un diplôme. Il a réussi son diplôme (RAMUZ, A. Pache, 1911, p. 80). Nous passâmes, Pradelle et moi, l'oral de nos diplômes (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 327).
♦ Document attestant le succès et le titre correspondant. Diplôme imprimé, manuscrit; copie conforme d'un diplôme. Synon. parchemin, peau d'âne (fam.). J'ai déchiré mes diplômes cachés au fond d'une malle (FRAPIÉ, Maternelle 1904, p. 277) :
2. Elle passa avec succès l'examen du Brevet supérieur; son diplôme, encadré, fut accroché dans la loge, au-dessus de la cheminée, à côté d'un diplôme d'honneur obtenu jadis par la quincaillerie Wachfield.
ARLAND, L'Ordre, 1929, p. 327.
2. P. ext. Pièce décernée à une personne qui s'est distinguée par ses mérites, par un acte d'héroïsme ou à l'occasion d'une compétition. Synon. médaille, prix, récompense. Diplôme d'honneur (cf. ex. 2). Je reçois le diplôme de citoyen d'honneur de New York (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 215).
Prononc. et Orth. :[diplo:m]. Enq. :/diplom, D/. Ds Ac. 1740 et 1762 s.v. diplome sans accent; ds Ac. 1798-1932 sous la forme mod. Comparer diplôme, diplômé, diplômer avec diplomate, diplomatique, diplomatie qui ne portent par l'accent et par conséquent, se prononcent avec [] ouvert bref (cf. BUBEN 1935, § 28). Étymol. et Hist. 1617 diplomat « décret » (Lettre des conseillers Garnier et Pelletier à l'archiduc Albert, ap. BEAUNE et D'ARBAUM., Les Universités de Fr.-Comté, p. 160 ds GDF. Compl.); 1721 « charte » (Trév.); 1810 « pièce officielle conférant un titre, un grade » (STAËL, Allemagne, t. 1, p. 170 : Il en résultoit que chacun vouloit avoir les manières de cette société-là. En Allemagne, un diplôme vous y faisoit entrer). Empr. au lat. impérial diploma, -atis « brevet; pièce officielle », lat. class. « lettres octroyant certains droits », du gr. « tablette (ou papier) pliée en deux ». Fréq. abs. littér. :224. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 144, b) 190; XXe s. : a) 318, b) 536.

diplôme [diplom] n. m.
ÉTYM. 1721; diplomat « décret », 1617; lat. diploma, mot grec, proprt « plié en deux ».
1 Didact. (hist.). Pièce officielle établissant un droit, un privilège. Acte, charte, patente. || Diplôme impérial, royal, pontifical ( Bulle). || Diplôme sur papyrus, sur parchemin. || Déchiffrer de vieux diplômes, établir leur authenticité ( Diplomatique, I., 2.; paléographie).
1 (…) presque tous ces seigneurs avaient à la fois des diplômes de vicaires du saint-siège, et de vicaires de l'empire (…)
Voltaire, Essai sur les mœurs, LXV.
2 (1810). Cour. Acte qui confère et atteste un titre, un grade. || Diplôme d'enseignement; diplôme de bachelier, de licencié. Baccalauréat, brevet, certificat, doctorat, licence; fam. parchemin, peau (d'âne). || Examen, concours pour l'obtention d'un diplôme. || Candidat à un diplôme. || Conférer, décerner un diplôme. || Obtenir un diplôme ( Diplômé, impétrant, récipiendaire). || Diplômes exigés pour l'obtention d'un poste, d'une place. || Quels diplômes avez-vous ? || Être pourvu de nombreux diplômes, être bardé de diplômes. || Il n'a aucun diplôme.
2 (…) des hommes (…) qui possédaient d'indiscutables connaissances (…) sans compter des diplômes solides et une bonne volonté évidente.
Camus, la Peste, p. 121.
Spécialt. || Diplôme de fin d'études. || Diplôme de l'École des langues orientales, de l'Institut d'études politiques. || Diplôme d'infirmière; d'interprète.
Diplôme attestant, constatant un acte d'héroïsme. || Diplôme accompagnant une décoration. || Diplôme d'honneur, décerné à un exposant ( Médaille, prix, récompense).
3 Examen, concours que l'on passe avant d'obtenir le diplôme. || Se présenter à un diplôme. || Passer un diplôme.Spécialt. || Diplôme d'études supérieures (D. E. S.), et, absolt, diplôme : diplôme décerné, après examen d'un mémoire, à des licenciés qui se destinent à l'agrégation. || Diplôme d'études supérieures d'histoire; diplôme de philosophie. || Diplôme d'études universitaires générales : D. E. U. G. || Diplômes de deuxième cycle (licence, maîtrise), de troisième cycle (D. E. S. S., D. E. A., doctorat).Anciennt. || Diplôme universitaire d'études littéraires (D. U. E. L.), scientifiques (D. U. E. S.). || Diplôme d'État (de docteur ès lettres, etc.).
3 Et mon diplôme ! pensa-t-il tout à coup. Car il y aurait, par-dessus le marché, cette mauvaise plaisanterie : le diplôme d'études supérieures. Son père exigerait sûrement qu'il s'y présentât et Boris serait obligé de remettre un mémoire sur l'Imagination chez Renouvier ou sur l'Habitude chez Maine de Biran.
Sartre, le Sursis, p. 270.
4 Écrit attestant un diplôme. || Diplôme imprimé, manuscrit. || Copie conforme d'un diplôme. || Diplôme encadré.
4 Des rideaux de velours, assortis au grenat du canapé, modéraient le jour, qui n'éclairait bien qu'un diplôme encadré de noir.
H. Bosco, Un rameau de la nuit, p. 98.
DÉR. Diplômé, diplômer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • diplôme — [ diplom ] n. m. • 1721; diplomat « décret » 1617; lat. diploma, mot gr. « papier plié en deux » 1 ♦ Hist. Pièce officielle établissant un droit, un privilège. ⇒ 1. acte, charte, patente. Diplôme impérial, royal. Déchiffrer de vieux diplômes,… …   Encyclopédie Universelle

  • Diplome — Diplôme Exemple de diplôme (le DESS) Le diplôme (grec ancien :δίπλωµα, diploma signifiant « plié en deux ») est un acte écrit émanant généralement d un organisme officiel, conférant ou attestant d un droit (patente, bulle), d un… …   Wikipédia en Français

  • Diplômé — Diplôme Exemple de diplôme (le DESS) Le diplôme (grec ancien :δίπλωµα, diploma signifiant « plié en deux ») est un acte écrit émanant généralement d un organisme officiel, conférant ou attestant d un droit (patente, bulle), d un… …   Wikipédia en Français

  • diplôme — 1. (di plô m ) s. m. 1°   Acte revêtu d une autorité convenable, par lequel on accorde à quelqu un quelque droit ou quelque privilége. Diplôme impérial, pontifical, etc. •   Presque tous ces seigneurs avaient des diplômes de vicaires du saint… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • diplôme — DIPLÔME. s. m. Charte, acte public. Un Diplôme de Charlemagne. Dans quelques États on appelle encore Diplôme, Les Lettres patentes du Souverain …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • diplômé — diplômé, ée (entrée créée par le supplément) (di plô mé, mée) adj. Qui a obtenu un diplôme. •   Le pétitionnaire demande que les nouveaux diplômés soient soumis à un stage de trois ans auprès de praticiens comptant au moins dix ans d exercice,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • diplôme — DIPLÔME: Signe de science. Ne prouve rien …   Dictionnaire des idées reçues

  • Diplôme — Le diplôme (du grec ancien : δίπλωµα, diploma signifiant « plié en deux ») est un acte écrit émanant généralement d un organisme officiel, conférant ou attestant d un droit (patente, bulle), d un titre (nobiliaire, professionnel),… …   Wikipédia en Français

  • DIPLÔME — s. m. Chartre, titre, acte public. On ne le dit guère que De chartres, d actes, de titres anciens émanés de princes ou de seigneurs, et relatifs à des privilèges, à des fondations, etc. Un diplôme de Charlemagne. DIPLÔME, se dit encore de L acte… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DIPLÔMÉ, ÉE — adj. Qui a obtenu un diplôme. Infirmière diplômée. Substantivement, Diplômé de l’école des Langues orientales …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”